Quelle poudre pour le thermolaquage ? | ADAL
Quelle poudre pour le thermolaquage ?

La fabrication des peintures en poudre

La peinture en poudre est un composé complexe comprenant de 10 à 15 composants dont des pigments, des résines et des additifs. Ces éléments sont destinés à définir la couleur mais également la brillance, l’aspect de surface, la durabilité et les performances mécaniques.

À chaque étape de leur production, les fabricants ont mis en place des systèmes de contrôle pour assurer la reproductibilité de la teinte.

Cependant, plusieurs formulations pigmentaires étant possibles pour une même couleur, la couleur obtenue peut présenter des différences d’un fabricant à l’autre.

La peinture en poudre ne contient aucun solvant et elle est 100 % recyclable. Son application ne nécessite ni diluant, ni eau. Alors que l’application des peintures liquides conventionnelles génère chaque année plusieurs centaines de milliers de tonnes de rejets dans l’atmosphère, appelés composés organiques volatils (C.O.V), la technologie de la poudre s’impose aujourd’hui comme le meilleur choix éco-responsable.

© CETAL

Classes de poudre

Les peintures utilisées dans le cadre des certifications de l’ADAL sont en poudre à base de résines polyester. Elles font l’objet d’un agrément préalable qui vérifie leurs bonnes caractéristiques de tenue dans le temps.

La durabilité des peintures est évaluée au moyen d’un essai réalisé en Floride, dont le climat combine les rayonnements ultra-violets, une température et une humidité élevées. L’essai d’exposition naturelle dit « essai Floride » est une méthode universelle qui consiste à observer les variations de couleur et de brillance dans le temps.

Par conséquent, toutes les poudres testées et agréées (dont les poudres appelées classe 1, Standard…) offrent une très bonne tenue dans le temps en termes de couleur et de brillance.

La poudre agréée de qualité « superdurable » (également appelée classe 2, Master…) est une poudre de laquage haute durabilité. Les liants et les pigments utilisés dans ces produits offrent une excellente résistance aux UV et aux intempéries.

Écarts de teinte

La couleur est le résultat d’un processus complexe.

Habituellement, un ouvrage est livré dans une teinte homogène. Toutefois, de petites variations d’aspect (teinte, brillance…) peuvent exister. Elles sont causées par des différences d’alliages, de mode de fabrication des supports, de forme des supports, de réactivité des résines ou de sensibilité des pigments. Ces faibles écarts colorimétriques, inévitables, sont acceptés selon les règles de la profession.

Pour limiter les risques d’écarts de teinte, il est recommandé d’indiquer la finition souhaitée le plus précisément possible : référence colorimétrique, finition, brillance, classe, référence fournisseur ou plaquette témoin. Il est également conseillé, dans la mesure du possible, de se limiter à un seul lot de fabrication. Attention, dans son Guide des préconisations pour la conception et la réalisation de produits aluminium thermolaqués, l’ADAL souligne l’incompatibilité des poudres de classes différentes sur un même chantier.

PARTAGER L’ARTICLE
DEVENIR UN ADHÉRENT DE L’ADAL
LISTE DES APPLICATEURS CERTIFIÉS

Adhérer à l’ADAL

Demande de certification