Quel aspect ? Quelle couleur ? Les finitions de l’anodisation | ADAL
Quel aspect ? Quelle couleur ? Les finitions de l’anodisation

De nombreux aspects et couleurs sont réalisables industriellement.

Principaux aspects

Brillant
Par voie mécanique avant anodisation, avec abrasif et pâte à polir.
Par voie chimique, dans un bain acide, avec ou sans courant (brillantage chimique ou électrolytique).

Satiné
Par voie chimique dans un bain fortement alcalin.

Brossé
Par voie mécanique avant anodisation, avec abrasif et pâte à polir.

Émerisé
Par voie mécanique avant anodisation, avec une toile d’émeri.

Tous ces aspects peuvent être combinés avec des colorants ou non : par exemple brossé brillanté, satiné incolore, brillanté coloré, etc.

Principales couleurs

On distingue principalement deux types de coloration : chimique et électroytique.

  • La coloration chimique est réalisée par immersion des pièces anodisées dans des bains chimiques contenant des éléments organiques pour les applications intérieures, ou des éléments minéraux pour les applications extérieures, avec une tenue moyenne aux U.V.
    Exemples de couleurs organiques : rouge, bleu, vert, noir, etc.
    Exemples de couleurs minérales : gammes des or, champagne.
    Pour ce type de coloration, l’épaisseur minimale recommandée est 15 µm.
  • La coloration électrolytique est réalisée par immersion des pièces anodisées dans des bains chimiques soumis à un courant et une tension. Les sels métalliques contenus dans ces bains permettent l’obtention d’une excellente tenue aux U.V pour les applications extérieures.
    Exemples de couleurs électrolytiques : bleu, vert, gris, gammes des bronze, or.
    Pour ce type de coloration, l’épaisseur minimale recommandée est 20 µm.

Du fait de sa structure, la couche d’anodisation ne doit pas subir de déformation mécanique. Il est donc important de mettre en forme (pliage et cintrage) la pièce d’aluminium avant anodisation.

Pour obtenir un aspect uniforme de l’ouvrage il est recommandé de bien spécifier l’alliage utilisé, de réaliser des échantillons témoins et de limiter les sources d’approvisionnement. Dans le cas de pièces en tôle il faut tenir compte du sens de laminage.

PARTAGER L’ARTICLE
DEVENIR UN ADHÉRENT DE L’ADAL
LISTE DES APPLICATEURS CERTIFIÉS

Adhérer à l’ADAL

Demande de certification