Les 4 types d’anodisation QUALANOD | ADAL
Les 4 types d’anodisation QUALANOD

En 2017, Qualanod élargit la portée de ses directives en intégrant de nouvelles technologies. Aujourd’hui, 4 types d’anodisation spécifiques sont couverts par le label de qualité :

Anodisation architecturale

Ce type d’anodisation vise à produire une finition architecturale destinée à être utilisée en situation fixe, permanente et en extérieur, où la durée de vie et l’aspect sont importants.
Exemples : architecture, industrie automobile…

Anodisation industrielle

Ce type d’anodisation vise à produire une finition fonctionnelle où l’aspect est secondaire.
De nombreux produits sont destinés à l’industrie automobile, la médecine, les ustensiles de cuisine. L’aspect n’est pas négligeable, mais la résistance à l’usure et/ou au nettoyage par détergents chimiques agressifs est beaucoup plus importante.
Exemples : soupapes, pièces coulissantes, mécanismes de charnière, cames, engrenages, joints articulés, pistons, poulies, blocs de distributeurs, embouts de biellettes et trémies…

Anodisation décorative

Ce type d’anodisation vise à produire une finition décorative dont la principale caractéristique est son aspect uniforme ou esthétique.
Exemples : parois de douche, étuis de rouge à lèvres, réflecteurs de lumière…

Anodisation dure

Ce type d’anodisation vise à produire une couche d’oxydation anodique dont la principale caractéristique est sa résistance à l’usure ou sa microdureté élevée. Les produits créés par anodisation dure sont semblables à certains de ceux de l’anodisation industrielle, mais avec des exigences de qualité plus élevées, particulièrement de résistance à l’usure.

PARTAGER L’ARTICLE
DEVENIR UN ADHÉRENT DE L’ADAL
LISTE DES APPLICATEURS CERTIFIÉS

Adhérer à l’ADAL

Demande de certification