Quels alliages pour l’anodisation ? | ADAL
Quels alliages pour l’anodisation ?

Les alliages les plus couramment utilisés pour les applications architecturales extérieures sont les séries AA 1000, 5000, parfois 3000 pour les produits laminés, et 6000 pour les produits extrudés.

Alliages adaptés à l’anodisation architecturale
selon le référentiel QUALANOD
Série (AA)1xxx
Composants d’alliageAucun
Propriétés du métalMou
Conducteur
Alliages (AA)1050A
1080A
Propriétés du métal anodiséClair
Brillant

Conseils concernant la finition :

  • ce matériau tendre doit être déplacé avec précaution ;
  • convient pour des produits brillants ;
  • sensible aux taches de décapage.
Série (AA)5xxx
Composants d’alliageMagnésium
Propriétés
du métal
Dur
Ductile
Alliages (AA)5005*
5005A*
5050
5251
5657
5754*
Propriétés du métal anodiséClair
Bonne protection

Conseils concernant la finition :

  • pour 5005 et 5005A, maintenir Si < 0,1 % et Mg entre 0,7 % et 0,9 % ;
  • inspecter afin de déceler des traces d’oxyde ;
  • 5005 et 5005A sont très utilisés dans les applications architecturales.
Séries (AA)6xxx
Composants d’alliageMagnésium et silicium
Propriétés du métalDur
Ductile
Alliages (AA)6060*
6063*
6063A*
6463
Propriétés du métal anodiséClair
Bonne protection

Conseils concernant la finition :

  • pour une finition mate, maintenir Fe > 0,22 % ;
  • pour une finition brillante, maintenir Fe < 0,15 % ;
  • 6060 et 6063 conviennent le mieux à 5005 et 5005A ;
  • 6463 convient le mieux au brillantage chimique ;
  • l’aspect final après anodisation peut dépendre des variations dans la teneur en Fe et autres composants.

La Chaîne Qualité impose pour les ouvrages extérieurs l’utilisation d’alliages respectant les tolérances les plus exigeantes. Pour les profilés, ces alliages sont du AA 6060 ou du AA 6063 selon la norme NF EN 573-3.

Il convient de souligner que l’aspect final sera fortement influencé par la microstructure de l’alliage, qui dépend de la composition de l’alliage mais également des procédés métallurgiques utilisés.

Aussi, afin de garantir l’absence d’impuretés nuisibles aux traitements ultérieurs, la première condition de qualité est de s’assurer que les alliages utilisés présentent des caractéristiques métallurgiques constantes et maîtrisées. Il est également recommandé d’éviter de mélanger les matériaux de différents lots au sein du même projet.

PARTAGER L’ARTICLE
DEVENIR UN ADHÉRENT DE L’ADAL
LISTE DES APPLICATEURS CERTIFIÉS

Adhérer à l’ADAL

Demande de certification