La certification des procédés et des produits

La qualité certifiée des process et des produits est incontournable. Tout le monde se réfère à la qualité, mais qu’est-ce que la qualité des produits ? comment la définir ? comment la reconnaître ?

Impossible de contourner la qualité certifiée des procédés et des produits. Tout le monde se réfère à la qualité… Mais qu’est-ce que la qualité en termes de process et de production ? Comment la définir ? Et surtout, comment la reconnaître ?

La qualité absolue d’un produit n’existe pas, elle est fonction de l’usage qui en sera fait. D’où la nécessité de définir un niveau de qualité objectif : il faut partir de la destination de vos produits et fixer les caractéristiques mécaniques, dimensionnelles, esthétiques, auxquelles ils devront satisfaire pour répondre à vos attentes ou à celles de vos clients.

Dans le domaine du bâtiment, l’industrie de l’aluminium a défini des labels de qualité pour fixer les modes opératoires et les contrôles à effectuer pour obtenir des produits conformes aux exigences de vos marchés.

Il s’agit de QUALANOD pour le procédé d’anodisation, de QUALILAQUAGE pour le procédé de thermolaquage et de QUALIMARINE pour les produits thermolaqués.

Exigez la qualité certifiée !

Aluminium = DURÉE

Anodisation/Laquage = PRÉSERVATION DE L’ASPECT

Certification = QUALITÉ GARANTIE

La certification des produits industriels résulte d’une démarche volontaire des industriels d’un même métier. Elle a pour objet d’attester, au moyen d’un certificat délivré par un organisme tiers et indépendant, qu’un produit industriel ou un bien d’équipement est conforme à des normes ou à des spécifications techniques déterminées.

Ces certifications s’imposent sur le marché du bâtiment. Elles évoluent en fonction du marché et des progrès scientifiques et techniques.

Choisir une entreprise certifiée c’est vous assurer, grâce à des contrôles rigoureux, de la conformité de vos produits aux spécifications techniques définies. Plusieurs fois par an, un organisme de contrôle vérifie, de façon inopinée, la conformité des process et des produits.

Exiger la certification c’est, pour vous et vos clients, la garantie que le produit a été fabriqué selon les techniques reconnues comme donnant les meilleurs résultats, en particulier de tenue dans le temps, et cela après de nombreuses années d’expérience.

L’ADAL fait partie des organismes certificateurs de produits (tel que l’AFNOR pour sa marque NF) auquel titre elle délivre des droits d’usage. Son indépendance, son impartialité et sa compétence sont garanties par une attestation délivrée par le Comité Français d’Accréditation (COFRAC).

L’ADAL est accréditée sous le n° 5-0008, portée sur www.cofrac.fr.

Aide à la prescription

Le traitement de surface, comme le métal ou la réalisation de l’ouvrage, est primordial pour la qualit

Le traitement de surface, comme le métal ou la réalisation de l’ouvrage, est primordial pour la qualité du produit en aluminium. Le recours systématique à des traitements de surfaces certifiés par l’ADAL permet de s’assurer de la qualité du produit fini.

Ce qui suit a pour objet d’aider le maître d’ouvrage dans son choix :

Anodisation Thermolaquage
Pérennité **** ***
Tenue de l’aspect **** ***
Éventail des couleurs ** ****
Résistance au frottement **** **
Aspect métallique **** ***
Mise en forme NR **
Facilité d’entretien **** ****
Application aux pièces soudées ** ****
Application aux pièces de fonderie * **

* Acceptable
** Bien
*** Très bien
**** Excellent
NR : Non Recommandé

Pour les donneurs d’ordres, un traitement de surface anodisé ou thermolaqué certifié par l’ADAL, c’est l’assurance de la pérennité de l’aspect des ouvrages.

Pour être certain d’avoir des produits de qualité, il faut que tous les éléments de la commande soient bien précisés dès la prescription :

  • l’alliage du métal
  • pour le laquage : le type de peinture en poudre
  • pour l’anodisation : l’épaisseur de la couche
  • l’aspect : couleur (teinte, brillance…), finition…
  • la certification
  • l’entretien

Pour aller plus loin, consulter les recommandations de l’ADAL :

Anodisation Thermolaquage
Quelle épaisseur ? Quel traitement ?
Quels alliages ? Quels alliages ?
Quel aspect ? Quelle poudre ?
Quelle finition ? Quelle finition ?
Quel entretien ? Quel entretien ?

Concepteurs et utilisateurs de produits en aluminium thermolaqués, téléchargez le guide des préconisations pour la conception et la réalisation de produits aluminium thermolaqués.

Pourquoi choisir l’aluminium ?

Pour sa durabilité. L’aluminium génère naturellement une couche d’oxyde qui le protège de la corrosion, résistance encore améliorée grâce aux opérations de traitement de surface par…

© AkzoNobel Powder Coatings

Pour sa durabilité

L’aluminium génère naturellement une couche d’oxyde qui le protège de la corrosion, résistance encore améliorée grâce aux opérations de traitement de surface par anodisation ou thermolaquage. Résistant dans le temps, l’aluminium anodisé ou laqué est insensible aux agressions climatiques. Grâce à des traitements de surface certifiés, par anodisation ou thermolaquage, les produits en aluminium conservent leur performance pendant toute leur durée de vie.

Pour son esthétique et la diversité de ses finitions

La souplesse de l’aluminium permet une grande liberté de dimension et de forme.

Sa rigidité permet de réaliser des menuiseries fines et discrètes. Aussi, une fenêtre en aluminium laisse plus de place aux vitrages et donc à la lumière, offrant ainsi une excellente performance énergétique.

La force de l’aluminium, c’est la couleur. Aucun autre matériau n’offre une telle diversité d’aspects et de teintes. Sablé, texturé, satiné, brillant, métallisé, rouge sang de bœuf ou gris anthracite, l’aluminium répond à toutes les envies.

Grâce à la technologie de la rupture de pont thermique, deux couleurs différentes peuvent être appliquées sur un même produit par le sertissage de deux demi-profilés exposés à l’intérieur et à l’extérieur. La technique de bicoloration est applicable au thermolaquage et à l’anodisation.

En savoir +

Pour ses propriétés physiques : légèreté, résistance, performance mécanique

L’aluminium est un métal très léger. Sa densité est de 2,7 g/cm3, soit environ trois fois moins que l’acier ou le cuivre. Cette remarquable légèreté en fait un matériau très utilisé dans l’industrie. Son utilisation est croissante dans l’industrie automobile par exemple, où elle permet un net allègement des véhicules.

L’aluminium est également très résistant. Majoritairement utilisé sous forme d’alliages, il permet d’adapter son niveau de résistance à l’application qui en est faite.

Pour la facilité de sa mise en œuvre

L’aluminium est un métal malléable et ductile. Plus tendre que les autres matériaux, l’usinage de l’aluminium se révèle plus facile, plus rapide et plus économe en énergie. De plus, la bonne conductivité thermique de l’aluminium augmente considérablement la durée de vie des outils d’usinage.

Facile à travailler, l’aluminium offre une liberté quasi totale de formage sans contraintes, quel que soit le procédé : moulage, laminage, extrusion. Il se prête à toutes les opérations (pliage, cintrage, étampage, fraisage, perçage…), associées à diverses méthodes d’assemblage (soudage, collage ou assemblage mécanique au moyen de rivets, boulons…).

Pour ses performances thermiques et phoniques

L’aluminium permet d’atteindre les meilleures performances thermiques et phoniques.

Performances thermiques

Les profilés à rupture de pont thermique sont réalisés en intercalant des barrettes isolantes serties entre les deux demi-profils en aluminium.

L’aluminium, plus résistant que beaucoup d’autres matériaux, permet de réaliser des encadrements plus fins et d’optimiser le clair de vitrage et donc les apports solaires (lumière et chaleur).

L’aluminium permet également la réalisation de fenêtres battantes à ouvrant caché dont la face vue aluminium est extrêmement réduite, permettant un bénéfice dans les apports de lumière et de chaleur, ainsi qu’une réduction des déperditions thermiques.

Performances phoniques

La stabilité dimensionnelle de l’aluminium, qui se dilate très peu, est un atout crucial qui lui permet d’atteindre d’excellentes performances phoniques.

Pour la simplicité de son entretien

Le nettoyage des produits en aluminium anodisés ou laqués s’effectue sans produits corrosifs. L’entretien est rapide, simple et économique : une éponge, de l’eau savonneuse et un chiffon doux suffisent.

En savoir +

Pour la protection de l’environnement

L’aluminium est chimiquement inerte, propre, sain et incombustible. Ses performances sont durables car il est inaltérable.

Totalement éco-compatibles de la fabrication jusqu’à la fin de vie, les menuiseries en aluminium ne dégagent aucune substance nocive, et notamment aucun C.O.V. (composés organiques volatils). Même soumises au feu, elles ne dégagent aucune vapeur toxique.

De plus, c’est un des matériaux les plus faciles à recycler. Le recyclage permet d’obtenir de l’aluminium secondaire avec seulement 5 % de l’énergie initiale ! L’aluminium est recyclable et réutilisable à l’infini, sans aucune perte de qualité.

Missions de l’ADAL

L’association a pour objet de préserver, de valoriser et de promouvoir la qualité des traitements de surface de l’aluminium dans les domaines de l’anodisation et du thermolaquage.

L’association a pour objet de préserver, de valoriser et de promouvoir la qualité des traitements de surface de l’aluminium dans les domaines de l’anodisation et du thermolaquage.

Certification

L’ADAL est un organisme certificateur accrédité par le COFRAC. Afin d’attribuer ou de renouveler les certificats des industriels du traitement de surface, l’ADAL gère le contrôle du respect des référentiels dans les installations d’anodisation et de thermolaquage.

Technique

L’ADAL élabore des documents techniques et des recommandations, finance des programmes d’études, de recherche et d’expérimentations, et participe à la réflexion et à l’élaboration de normes et de référentiels.

Communication

L’ADAL assure la promotion de la certification et la défense des intérêts collectifs de ses membres en valorisant la qualité des traitements de surface de l’aluminium dans les domaines de l’anodisation et du thermolaquage. Elle favorise la coopération et le dialogue interprofessionnel.

Pour la réalisation pratique de ses missions, l’ADAL dispose des comités suivants :

Le comité de certification traite spécifiquement de la conformité aux labels de qualité.

Le comité d’impartialité vérifie l’objectivité des prises de décision relatives aux activités de certification et l’impartialité de l’organisme de certification.

Le comité technique traite spécifiquement des sujets techniques et coordonne les groupes de travail.

Composition de l’ADAL

L’équipe, le Conseil d’Administration, l’Assemblée Générale

Les adhérents de l’ADAL représentent l’ensemble de la filière aluminium

L’équipe

Déléguée générale : Mélanie Grammaticopoulos

Responsable certification & qualité : Frédéric Le Berrurier

La gouvernance

Les adhérents de l’ADAL se réunissent en Assemblée Générale Ordinaire.

Voir la liste des adhérents

L’association est dirigée par un Conseil d’Administration représentatif des différents types d’installation de traitement de surface de l’aluminium par thermolaquage et par anodisation : installations non intégrées, installations intégrées en filage, et installations intégrées en conception/fabrication de menuiserie.

Administrateurs :

Président : Gilles Person
Groupe Installation non intégrée

Vice-Président : Thomas Gimaret
Groupe Installation intégrée en conception/fabrication de menuiseries

Trésorier : Christian Chevrel
Groupe Installation intégrée en conception/fabrication de menuiseries

Trésorier adjoint : Thierry Barthelet
Groupe Installation non intégrée

Groupe Installation intégrée en filage : José Arenas

Groupe Installation non intégrée : Olivier Brillion

Groupe Installation non intégrée : Thierry Corre

Groupe Installation intégrée en filage : Hervé Pelcerf

Groupe Installation intégrée en conception/fabrication de menuiseries : Aymeric Reinert